Bienfaits de la méditation

A son coeur, la méditation fonctionne de deux façons :

  • D’une part, la relaxation pendant la méditation permet se libérer du stress et vivre avec plus d’aise dans la vie de tous les jours ;
  • D’autre part, le traitement des tensions psychologiques pendant la méditation crée un espace de liberté intérieure qui améliore notre état émotionnel et facilite notre prise de décision au quotidien

Une pratique basée sur l’expérience et la science

La méditation Acem est basée sur l’expérience et la recherche scientifique. Cette exigence scientifique permet non seulement de confirmer des intuitions basées sur la pratique des méditants, mais aussi de travailler sur certaines hypothèses afin d’améliorer notre compréhension de la méditation et donc d’améliorer notre pratique.

L’expérience est différente des traditions et des habitudes. La méditation Acem repose sur une compréhension psychologique des phénomènes mentaux : elle est indépendante de toute tradition, religion, mode de vie et culture. Acem recommande un mode de vie sain, non pas par idéologie, mais afin de profiter pleinement des bienfaits de la méditation.

Afin ques les études scientifiques auxquelles des chercheurs membres d’Acem participent soient objectives, les études sont le plus souvent menées conjointement par des personnes pratiquant la méditation Acem et des chercheurs indépendants de l’association. Cela crée un juste équilibre entre l’intuition qui vient de la pratique de la méditation et le scepticisme scientifique de chercheurs extérieurs à l’organisation.

Relaxation profonde

La recherche montre que la méditation procure une relaxation plus profonde que le repos ordinaire, à certains égards même davantage et plus rapidement que le sommeil. Cette relaxation est une réponse biologique naturelle qui agit comme un antidote contre le stress quotidien. Elle fournit un certain nombre de bienfaits pour la santé et augmente la résilience face au stress.

Pendant la méditation, la tension musculaire diminue et la respiration devient plus lente et plus détendue. La tension artérielle a tendance à baisser. La production d'hormones du stress (cortisol et adrénaline) est réduite et l’humeur s’améliore avec le temps. Les douleurs musculaires chroniques au niveau de la tête, du cou, des épaules et du dos diminuent, et la méditation s'avère souvent plus efficace que les traitement médicaux pour traiter les douleurs liées au stress.

Ces bienfaits sont prouvés (vous trouverez des études à l’appui dans les liens ci-dessous) et expérimentés par la plupart des pratiquants. Cependant, le cas échéant, la diminution ou l’abandon de médicaments prescrits sur ordonnance doit se faire en accord avec le médecin. La méditation Acem ne se substitue ni à un traitement médicamenteux ni à une thérapie lorsqu’ils sont nécessaires, mais est un complément utile.

La méditation non-directive est plus efficace

Des scanners cérébraux ont révélé une activité accrue dans le cortex préfrontal pendant la méditation non-directive comme la méditation Acem. Cette partie du cerveau est liée à des fonctions cognitives telles que l'attention, la compréhension intellectuelle et le contrôle exécutif. Des observations du cerveau par électroencéphalogramme (EEG) montrent non seulement que les ondes alpha sont présentes, comme dans l'état d’éveil détendu, mais aussi que des ondes thêta émergent également, indiquant une relaxation encore plus profonde.

Une méta-étude1, qui a compilé les résultats de 16 études afin d’aboutir à une analyse finale plus fiable, a conclu que la méditation non-directive était plus efficace pour réduire le stress et l’anxiété que la méditation avec concentration (comme la méditation sur le souffle), la relaxation progressive ou le biofeedback.

Les symptômes du stress étudiés incluaient les tensions physiques, l’anxiété, l’inquiétude, la fatigue, le pessimisme et les problèmes de sommeil et de concentration.

 

Cliquez sur les liens ci-dessous pour en savoir plus sur le fonctionnement et les bienfaits de la méditation :

 

Pour aller plus loin, nous vous recommandons les ressources suivantes :

  • Psychology of Silence, Are Holen (en anglais, en cours de traduction en français), qui porte sur la psychologie de la méditation
  • Fighting Stress, Svend Davanger, Halvor Eifring et Anne Grete Hersoug (en anglais), qui porte sur les mécanismes à travers lesquels la méditation agit contre les effets du stress
  • Articles du blog d’Acem commentant l’actualité scientifique liée à la méditation disponibles ici
  • Témoignages de méditants Acem sur cette page

(1) KR Eppley, 1989, Differential effects of relaxation techniques on trait anxiety: a meta-analysis, Journal of Clinical Psychology